LE VOLET OBSERVATIONNEL

PORTRAIT

Le projet TReX comprend deux phases d'observations dans l'Estuaire et le Golfe du Saint-Laurent: La première phase s'intéresse aux processus de surface qui se déroulent sur de courtes échelles de temps, de quelques jours à quelques semaines. La deuxième phase quant à elle vise à observer la dispersion les échanges à travers les masses d'eau profondes qui s'effectuent sur des périodes de quelques mois à plusieurs années.Ces observations ont pour but de mieux comprendre et représenter les mécanismes de dispersion qui affectent la dilution des contaminants ainsi que l’évolution des traceurs biogéochimiques qui participent à la dynamique des écosystème et du climat.

EXPÉRIENCE DE SURFACE (Phase I)

La mission principale s'est déroulée à bord du navire de recherche Coriolis II de l’UQAR dans l’estuaire maritime du Saint-Laurent à la fin de l’été 2020, pendant laquelle un colorant fluorescent inerte et inoffensif ainsi que plusieurs centaines de bouées dérivantes ont été déployées à la surface de l'eau. Cette région de l’estuaire a été choisie car elle est couverte par des radar hautes fréquences (HF) installés sur les côtes et qui mesurent en temps réel les courants de surface.

EXPÉRIENCE EN EAU PROFONDE (Phase II)

La mission principale de cette seconde phase s'est déroulée dans le golfe du Saint-Laurent à l'été 2021, près du détroit de Cabot. L'expérience consistera à relâcher un traceur chimique inerte en-dessous de la pycnocline saisonnière. Ce traceur sera suivi sur une période de quelques mois à quelques années à travers des missions en mer dédiées et de manière opportuniste lors des programmes de monitorage du MPO. Cette expérience inclut aussi des observations de température, de salinité et d'oxygène à l'aide de planeurs sous-marins, ainsi que des mesures du mélange turbulent grâce à un profileur de microstructure.